Blog

Interview de Gaétan, fondateur de JLM Traitements, sur le site L4M.fr

Le fondateur de JLM Traitements a été interviewé sur le site L4M.fr, le site de l’emploi des Hauts de France.

« Après avoir exercé le métier de commercial dans la photographie pendant 15 ans, Gaëtan a voulu changer de vie. Une transformation… radicale ! »

Lire l’interview

Quelle est la différence entre les frelons, les guêpes et les abeilles

La différenciation des insectes à dératiser est d’une grande importance dans ce sens que les techniques de dératisation ne sont pas les mêmes dans chaque intervention. Ainsi, afin d’opter pour la bonne méthode et de procéder à une dératisation fructueuse, l’idéal est de savoir distinguer de ces insectes, notamment les abeilles, les bourdons, etc.

Faire la différence au niveau de leurs aspects physiques

La distinction des abeilles, frelons, bourdons, guêpes au niveau de leurs formes sont un peu difficiles du fait que ce sont toutes des espèces volatiles avec à peu près les mêmes tailles. À ce propos, le frelon est le plus grand parmi ces catégories d’insectes. Ils présentent une large taille allant jusqu’à 35 mm et se laissent exclusivement distinguer des autres par un vol beaucoup plus sonorisé (vol bruyant). Ensuite, les abeilles sont souvent connues par ses corps velus, robustes, avec des abdomens rayés horizontalement de bandes noires. Des insectes qui mesurent à peu près entre 11 et 13 mm, l’espace entre les lignées de rayure des abeilles est de couleur jaune ou brun foncé. En outre, les bourdons sont des espèces volatiles aux corps trapus et velus. Elles sont à une taille maximale de 22 mm et portent des teints colorés en noir et jaune, blanc ou orange. En l’occurrence, il convient de les distinguer des faux bourbons. Ces derniers constituent les mâles de l’abeille et mesurent environ 1,8 cm à l’œil nu. Enfin, les guêpes appartiennent à la famille des hyménoptères et se mesurent entre 11 et 20 mm. Elles sont faciles à distinguer du fait de leur faible pilosité, avec un abdomen et un thorax amplement réparti. Le plus souvent, elles sont de couleur jaune et formée de plusieurs lignes noires beaucoup plus visibles.

Différencier ces insectes par rapport à leurs nids

À l’instar de la différence de taille, on peut aussi distinguer ces insectes par rapport à leurs nids. Dans ce sens, un nid de frelon peut avoir l’apparence d’une grande boule avec une texture semblable à celle du papier. Parmi sa particularité, le nid de frelon n’est utilisé que pour une seule fois. En d’autres termes, il n’est plus utilisé l’année suivante. Quant aux abeilles, il convient de distinguer l’essaim du nid. En effet, l’essaim est l’agglomération des abeilles en boule impénétrable autour d’une reine d’abeille. Sa formation ne présente aucun danger pour une personne. Par ailleurs, le nid-d’abeilles constitue le lieu d’emplacement permanent de ces insectes. Généralement, il prend la forme de rayons en cire avec une disposition en parallèle. Pour ce qui est du bourdon, leur nid provient du réaménagement d’une cavité vide comme un ancien nid d’oiseau, un trou de souris, une fissure entre les murs. Le nid de bourdons compte seulement une dizaine de bourdons. À la fin, les nids des guêpes sont formés soit à partir d’une à base de boue, soit grâce aux fragments, aux restes d’écorces que les guêpes elles-mêmes mélangent à leurs salives.

Les dangers relatifs à leurs piqûres

Pour des espèces volatiles différentes, les risques liés aux piqûres de ces insectes sont différents. En l’occurrence, il convient de signaler qu’il existe quelques dangers semblables en cas de piqûres par ces insectes. Avant tout, il est important de signaler que les conséquences d’une piqûre de ces insectes se diffèrent d’une personne à l’autre du fait de la différence de l’état de santé. Pour la suite, les dangers liés aux piqûres de frelon et de guêpes sont semblables, notamment l’éventualité d’un trouble digestif, d’un trouble respiratoire ou circulatoire, ou encore la présence de l’œdème de Quincke. Pour le reste, les abeilles, les bourdons et les faux-bourdons ne sont pas forcément des insectes enclins aux piqûres. Généralement, ils ne piquent que lorsqu’ils sont attaqués ou menacés. En l’occurrence, il est déconseillé de se rapprocher trop près de leurs nids. Tout compte fait, les abeilles, les bourdons… sont des insectes parfois dangereux que l’enlèvement de leurs nids ou la dératisation nécessitent l’intervention d’une société professionnelle en dératisation.

JLM Traitements : professionnel spécialisé dans la destruction de nid de frelons et de guêpes

Les professionnels de la société interviennent pour détruire tout nid de frelons à Lille, mais aussi Lomme, Lesquin, Wavrin, Halluin, Quesnoy sur Deûle, Villeneuve d’Ascq, Marcq-en-Baroeul, Lambersart, Mons-en-Baroeul, Roubaix, Tourcoing, Armentières, Pérenchies, Roncq, La Madeleine, Neuville en Ferrain, Houplines, Linselles, Seclin, Saint André Lez Lille, Marquette Lez Lille, Lys Lez Lannoy, Wambrechies, Leers, Chéreng, Deûlemont, Loos, Comines, Haubourding, Ronchin, Englos Sequedin .
Les nids représentent un véritable danger au quotidien pour l’homme. Ces insectes sont en effet source de piqûres, d’invasions risquées et de toutes sortes de désagréments. Si un nid de frelon est remarqué près de chez soi, cela ne doit pas être pris à la légère ; il faut immédiatement le signaler à une entreprise spécialisée dans la destruction de nids de guêpes et de frelons, pour qu’elle puisse rapidement intervenir afin de le détruire et ainsi supprimer tout danger et toute frayeur à la vue de ces insectes. En effet, il ne faut jamais manipuler soi-même de tels nids ; un équipement spécifique et des gestes que seul un professionnel expérimenté maîtrise sont nécessaires.

Il existe en France deux sortes de frelons : l’européen et l’asiatique. Le frelon européen est une guêpe sociale, qui s’apparente à une guêpe classique, mais trois fois plus grosse. La reine peut avoir une taille allant jusqu’à 35 millimètres, tandis que celle des ouvrières varie entre 18 et 25 millimètres, et celle des mâles entre 21 et 28 millimètres. Il est reconnaissable à son corps maculé de roux voire d’orangé, de noir et de jaune, et à son abdomen jaune marbré de noir. Son vol est très bruyant. Quant au frelon asiatique, il mesure pour les ouvrières de 20 à 25 millimètres et jusqu’à 30 millimètres pour la reine, et est beaucoup plus bruyant que son cousin européen. Son thorax est entièrement brun-noir, et ses segments abdominaux, bruns, sont bordés d’une petite bande d’un jaune orangé. Ses petites pattes sont brunes avec des extrémités jaunes. Sa tête est noire avec une face également jaune orangé.

Ces insectes sociaux se regroupent dans des nids, autour d’une reine qui peut pondre jusqu’à 3000 œufs au cours de sa vie. Le nid de frelon est toujours ouvert vers le bas et est la plupart du temps installé à l’intérieur du creux d’un tronc d’arbre ou sous un abri. De manière assez rare, il peut se trouver dans le sol, mais ne sera en revanche jamais au sommet d’un arbre haut. Les nids sont généralement constitués de cinq à dix rangées de plateaux superposés, composés d’alvéoles qui se dirigent toujours vers le bas. Teintes et motifs du papier dépendent de la fibre végétale qui a été collectée en vue de la construction du nid.

Ces insectes, qu’ils soient européens ou asiatiques, ne piquent pas spontanément, mais uniquement s’ils se sentent menacés ou si l’on s’approche à moins de trois mètres de leur nid, d’où l’importance de faire appel à des spécialistes de la destruction de ces nids pour s’en débarrasser, d’autant plus que leur piqûre peut dans certaines circonstances être mortelle. En revanche, le frelon asiatique est un bien plus grand prédateur que son cousin pour tous les insectes pollinisateurs et tout particulièrement pour les abeilles. Il est donc essentiel de limiter leur prolifération pour protéger cette espèce déjà en voie de disparition et pourtant si utile.

Page 1 sur 2112345...1020...Dernière page »

SSCP   CAS-002   9L0-066   350-050   642-999   220-801   74-678   642-732   400-051   ICGB   c2010-652   70-413   101-400   220-902   350-080   210-260   70-246   1Z0-144   3002   AWS-SYSOPS   70-347   PEGACPBA71V1   220-901   70-534   LX0-104   070-461   HP0-S42   1Z0-061   000-105   70-486   70-177   N10-006   500-260   640-692   70-980   CISM   VCP550   70-532   200-101   000-080   PR000041   2V0-621   70-411   352-001   70-480   70-461   ICBB   000-089   70-410   350-029   1Z0-060   2V0-620   210-065   70-463   70-483   CRISC   MB6-703   1z0-808   220-802   ITILFND   1Z0-804   LX0-103   MB2-704   210-060   101   200-310   640-911   200-120   EX300   300-209   1Z0-803   350-001   400-201   9L0-012   70-488   JN0-102   640-916   70-270   100-101   MB5-705   JK0-022   350-060   300-320   1z0-434   350-018   400-101   350-030   000-106   ADM-201   300-135   300-208   EX200   PMP   NSE4   1Z0-051   c2010-657   C_TFIN52_66   300-115   70-417   9A0-385   70-243   300-075   70-487   NS0-157   MB2-707   70-533   CAP   OG0-093   M70-101   300-070   102-400   JN0-360   SY0-401   000-017   300-206   CCA-500   70-412   2V0-621D   70-178   810-403   70-462   OG0-091   1V0-601   200-355   000-104   700-501   70-346   CISSP   300-101   1Y0-201   200-125  , 200-125  , 100-105  , 100-105  , 70-483   400-201  , JK0-022   642-999   JN0-360   JK0-022  , HP0-S42   MB2-704   MB2-704   350-029   70-487   70-246   300-208  , CCA-500   EX300   300-206   ITILFND   640-916   MB5-705   700-501   2V0-621D   9L0-066   1Z0-803   CCA-500   2V0-620   70-462   070-461   000-080   210-260   220-801   1Z0-060   70-980  , 70-488   LX0-104  , 70-532   400-201   2V0-621   350-030   400-101   400-051   CAP   9L0-066   ITILFND   1Z0-061  , 350-060   100-105  , c2010-652   NS0-157   70-178   CCA-500  , 70-178   70-486   70-178   CAP   000-017   1Z0-051   1Z0-051   400-051   CAP  , 210-065   200-355   642-732   PMP   1Y0-201  

Dernières actualités

Nous trouvez

288 Rue de la Carnoy,
59130 Lambersart, France.
Tel: 03 20 59 07 25
Website: http://jlm-traitements.fr
Email: jlm@multitraitements.fr